Traitement expéditif des seniors chez Ericsson

La direction refuse de renégocier l’accord intergénérationnel qui est arrivé à échéance.

Elle n’a pas respecté ses propres engagements en matière d’embauche en CDI de jeunes de moins de 27 ans à hauteur de 20% des embauches totales. Difficile de faire pire: aucune embauche de jeune de moins de 27 ans sur la durée de l’accord.

Ericsson continue par ailleurs à se débarrasser de ses salariés de 59 ans ou plus, sur la base de rupture conventionnelle ou de licenciement économique déguisé en faute. Ces ruptures sont financées essentiellement par la collectivité (assurance chômage), au risque de faire exploser le système, contrairement aux PSE des années 2009-2010, où la pré-retraite était intégralement financée par l’employeur.

Lire la suite

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *